19 juillet 2017

Plus l'envie d'écrire pour le moment


Hello !

Depuis début juin le blog est en "off" et je vais poursuivre cette longue pose jusqu'à la fin du mois d'août, ça me fera le plus grand bien de ne plus penser à quoi je vais écrire.

Par contre, je ne fais pas une détox digitale totale, je continuerai à partager avec vous mes balades parisiennes et street-art sur Instagram : Pour le côté touriste c'est avec mon compte @zaromcha pour le street-art / graffiti et balades dans les expo c'est mon compte @sashooteurs 

A très vite & bonnes vacances à tous & Toutes.

Elisabeth.

Pays Basque photo de zaromcha
Pays basque - ©Zaromcha

6 juin 2017

Ma Estorysummer

Hello,

C'est toujours un bonheur pour moi d'aller aux soirées organisées par Nathalie d'Eparisiennes car elle me permet de faire de belles découvertes pour mes idées de shopping, que je partage maintenant avec vous.

Le rendez-vous était donné dans un magnifique hôtel 5 étoiles : Renaissance Paris Le Parc Trocadéro.

Lors de cette rencontre, nous avions la cour du jardin de l'hôtel pour nous. La soirée a été rythmée sous les signes de la beauté, la forme, la mode autour d'un buffet réalisé par Micro Traiteur.

Nous avons eu l'occasion de rencontrer la chroniqueuse de Télématin (France 2) Julie Ferrez qui nous a donné de bons conseils pour le bien de nos abdo'. L'occasion en même temps de découvrir les produits de Stenderstone.

Showroom Privé, présent à la soirée nous a montré les quelques nouveautés de la collection #CollectionIRL.

Ça m'a donné des envies de shopping tout ça ! Aussi, j'ai envie de partager avec mes 3 coups de cœur lors de cette soirée.

1. les jolis paniers de Maud Fourier

Lors de mon arrivée, j'ai eu l'occasion de découvrir les créations de Maud Fourier par le biais d'un atelier customisation avec lequel elle nous a emmenées dans son univers coloré & chaud grâce à ses sacs, paniers et accessoires avec ses tissus de Wax, couleurs flashy et peintures vives qui habillent certains modèles.

Les sacs à main et pochettes éco-responsables, made in Paris réalisés en pièces uniques mélangent les matières, les coloris et les cultures. 

Made in Paris car Maud Fourier fait réaliser ses créations à Paris par des artisans maroquiniers.

Maud Fourier donne une seconde vie à une matière aux traditions millénaires en la détournant habilement de son usage initial : les coussins kilim vintage au Maroc. Avec un coussin, elle réalise un sac, ce qui permet d'avoir une pièce unique et magnifique.

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha-Laure_Fourier
©Zaromcha

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha-Laure_Fourier
©Zaromcha
EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha-Laure_Fourier
©Zaromcha

©Zaromcha



L'atelier customisation

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha-Laure_Fourier
©Zaromcha

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha-Laure_Fourier
©Zaromcha



EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha-Laure_Fourier
©Zaromcha

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha-Laure_Fourier
©Zaromcha



EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha-Laure_Fourier
©Zaromcha

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha-Laure_Fourier
©Maud Fourier


2. Prescription Lab

La marque Prescription Lab a été imaginée par des passionnées de la cosmétique et du digital qui avaient l'envie d'offrir une nouvelle expérience beauté. En plus, leurs produits sont bio.

J'ai eu un gros coup de cœur pour le gommage fait à partir du marc de café récupéré à Paris. J'avais entendu parler des bienfaits du café et c'est pour cela que ce soin m'a tapé à l’œil.

Ce gommage à base d'huile végétale est réalisé à partir de marc de café recyclé que Prescription Lab est allé récolter dans les cafés parisiens du 11ème arrondissement 💔. 
Le marc de café et le sucre exfolient la peau, pendant que l'huile de tournesol et de coco la protègent de la déshydratation.

Prescription_Lab-Eparisiennes-Zaromcha
©Zaromcha

Prescription_Lab-Eparisiennes-Zaromcha
©Zaromcha

Prescription_Lab-Eparisiennes-Zaromcha
©Zaromcha

Prescription_Lab-Eparisiennes-Zaromcha
©Zaromcha

Prescription_Lab-Eparisiennes-Zaromcha
©Zaromcha

3. Rue des roses

Dommage que je n'ai plus les cheveux longs depuis quelques années. Rue des roses permet de réaliser un peigne pour maintenir les cheveux customisés avec des fleurs fraîches.

Rue_des_roses-Eparisiennes-Zaromcha
©Zaromcha

La soirée résumée en photos :


EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha Showroom privé
© Philippe Toledano de Showroom Privé

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha Micro Traiteur
© Philippe Toledano de Showroom Privé

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha Micro Traiteur
© Philippe Toledano de Showroom Privé

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha Micro Traiteur
©Zaromcha

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha glace ben and jerry
©Zaromcha

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha Slendertone Julie Ferrez
©Zaromcha

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha Slendertone Julie Ferrez
©Zaromcha

EstorySummer-Eparisiennes-Zaromcha
©Zaromcha


A bientôt !

24 mai 2017

Primitif

Hello,

Fin mars, je suis allée à l'inauguration de l'exposition PRIMITIF consacrée à Pablo Picasso, qui est organisée au musée du Quai Branly Jacques Chirac en collaboration avec le Musée national Picasso-Paris. Une belle scénographie dans la Galerie jardin où les œuvres de l'artiste se mélangent avec des objets d'art primitif.

Cette exposition très intéressante se suit de façon chronologique. Elle commence en 1900 date à laquelle Pablo Picasso s'est installé à Paris et se terminer en 1974.

Cette exposition m'a interpellée car je ne savais pas que Pablo Picasso s’intéressait à l'Art Africain. J'ai pu le découvre en admirant les objets que l'artiste collectionnait.

Voici quelques photos de ceux qui a marqué mon attention :

Picasso Primitif musée du quai branly
Photo de Picasso dans l'atelier du Bateau-Lavoir (Frank Gelett Burgess)
Picasso Primitif musée du quai branly

Picasso Primitif musée du quai branly
Chaise-palette de Picasso
Picasso Primitif musée du quai branly

Picasso Primitif musée du quai branly
Le chapeau de paille au feuillage bleu - mai 1936
Picasso Primitif musée du quai branly
Tête d'homme barbu - 1938
Picasso Primitif musée du quai branly

Picasso Primitif musée du quai branly
Ajouter une légende

Vous avez visité cette exposition ? Qu'en avez-vous pensez ? Laissez moi un commentaire pour tout me raconter !

PICASSO PRIMITIF
28 mars au 23 juillet 2017

37, quai Branly
75017 Paris




6 mai 2017

Invader for kids

Hello,

Chez les Street-Art Shooteurs, l'amour pour l'art se transmet de génération en génération.

Mister Kid Zaromcha apprécie beaucoup les envahisseurs que l'artiste Invader installe un peu partout dans Paris.

Lorsque j'ai eu connaissance de l'exposition " Hello my game is ... " j'ai tout de suite pensé à mon Mister Kid Zaromcha. Chouette ! une idée de sortie pour toute la famille !

Pari gagné ! Il a ADORÉ cette exposition ludique qui permet aux enfants de voir au plus près les belles créations d'Invader.

Mais qui est Invader ?

On sait peu de choses sur lui. Très discret, il ne montre pas son visage.

Invader est très actif dans son art. Il a collé plus de 1250 créations dans Paris et pleines d'autres aux quatre coins du monde. Il en a même envoyé une à des milliers de kilomètres au-dessus de notre tête.

Ses créations sont faites de mosaïques qui donnent vie à ses envahisseurs, inspirés du jeu vidéo Space invader et d'autres classiques des années 80 - 90. Certaines de ses œuvres sont également réalisées à l'aide du Rubik's Cube.

Je ne vous en dis pas plus. Vous avez jusqu'au 3 septembre 2017 pour découvrir en famille " My game is ... ". C'est au Musée en Herbe au 23, rue de l'Arbre-Sec  75001 Paris.

Quelques photos de notre visite :


My game is ... invader musée en herbe paris
©Zaromcha

My game is ... invader musée en herbe paris
©Zaromcha

My game is ... invader musée en herbe paris
©Zaromcha

My game is ... invader musée en herbe paris
©Zaromcha



  • Plus d'infos :

Le Musée en Herbe
23, rue de l'Arbre-Sec
75001 Paris

5 mai 2017

Le nu et Transparence

Hello, 

Depuis quelques articles à travers mon blog je vous amène à voyager en dehors de Paris. 

Aujourd'hui destination Arles ! Je vous propose de découvrir le photographe Daniel Nassoy. 

J'ai découvert son travail avec la série " Cartes du corps " (une cartographie des droits des homosexuels dans le monde). Un travail qui nous rappelle que dans le monde, certaines personnes n'ont pas les mêmes droits face à leur identité sexuelle. Des photos de nus masculins ou apparaissent en transparence les cartes  et couverts du drapeau du pays auquel fait référence l'artiste. Il a commencé par les pays ou l'homosexualité est interdite et réprimée  pour finir par les pays ou les droits sont reconnus.

©Daniel Nassoy

 Il présente actuellement une série intitulée 'Transparences' à l'Atelier Du Château Des Arts (Arles). 

Qui mieux que l’artiste pour nous parler de cette série de photos : 

«Transparences» ... non ce n’est pas pour dire que les personnes que je vais photographier sont transparentes !L’objectif est de photographier un ensemble de personnes très différentes mais de manière à ce que l’on ne puisse pas les reconnaître sur des photos en entier et en mouvement, puis on se rapproche avec un plan américain et une troisième photo avec un portrait serré où chaque personne devient identifiable ...L’idée étant de dire que tout le monde doit être considéré de la même manière (plus question de sexe, d’orientation, de taille, de poids, de handicap, de genre, de couleur, de pays, de religion, etc) mais chacun(e) est différent(e) et possède sa propre personnalité, âme et conscience !*

Transparences
Exposition du 3 au 17 mai 2017 de 10h30 à 19h30
L’Atelier Du Château Des Arts - 58, rue du Quatre Septembre  13200 ARLES

Anne ROMAO 06 62 28 78 52 atelierduchateaudesarts.com


Si vous allez à Arles, n'hésitez pas à me laisser un commentaire, pour me dire ce que vous avez pensés de l'exposition de Daniel Nassoy.


* Texte de Daniel Nassoy

4 mai 2017

N'oublions pas - soyons unis

Hello,

Avec cette triste actualité d'attentats qui reviennent malheureusement souvent, j'ai envie de partager avec vous cet endroit de recueillement dans le jardin de l'intendant à l'hôtel des Invalides.

La statue " Parole portée " a été érigée en 1998 par SOS Attentats. Il s'agit d'une sculpture de Nicolas Alquin : " Symbolise l'horreur de la violence aveugle, le drame de ceux qu'elle a frappé mais aussi leur courage et leur espérence ... ".

Mémorial " Parole Portée à la mémoire des victimes du terrorisme "


2014 - ©Zaromcha

L'inauguration de ce mémorial aura lieu le 3 décembre 1998 par le Président Jacques Chirac. 

2 mai 2017

Le Grand Pari de Christophe Horlain

Hello,

Avec cet article, je vous propose de découvrir un des projets de mon ami Christophe Horlain. Je vous ai parlé à de nombreuses reprises de son travail (Christophe Horlain, l'artiste aux multiples facettesLe passé du temps qui passe vu par Christophe Horlain, ...).

En mai Christophe expose à l'Atelier 160 de Jennifer Mackay à Rouen. Il vous présentera son Grand Pari, un focus sur sa thématique Architecturale. Une exposition interactive où vous aurez l'occasion de participer au coloriage d'un des ses dessins grand format qui sera à votre disposition dans l'Atelier 160.

A l'issue de votre visite, vous avez la possibilité de l'acquérir en sérigraphie noir et blanc format 40x60cm, à colorier ou non.
A vous de choisir !

24 avril 2017

Palmier

Hello,

Direction place du Châtelet ! 

Avez-vous déjà remarqué les détails de l'imposante fontaine qui trône au milieu de la place du Châtelet ?

Il s'agit de la fontaine du Palmier. Édifiée de 1806 à 1808, elle est le fruit des travaux de François-Jean Bralle, ingénieur hydraulique et Louis-Simon Boizot, sculpteur.

Au centre de cette fontaine, une colonne dit "palmier" a été réalisée à la gloire de la campagne d'Egypte. Elle est ornée des noms des victoires napoléoniennes et coiffée d'une victoire ailée en bronze dorée, debout sur un globe et tenant dans chaque main une couronne de lauriers. Le fût comporte également des tiges de palmier.

La fontaine fût transformée et surélevée par Davioud en 1858. De 18 mètres elle passe à 22 mètres. Il ajoutera une élévation composée de deux bassins. Les sphinx qui accompagnent cette fontaine sont une création de Henri-Alfred Jacquemart.

Lors de sa restauration de 1896 à 1901, la victoire fût transféré au musée Carnavalet (mon musée préféré 😊). A la place, il y a une copie !

Fontaine Palmier - place du châtelet - Paris
©Zaromcha

29 mars 2017

J'ai quitté Paris

Hello,

J'ai quitté Paris ! Mais uniquement le temps d'un week-end pour aller voir la seconde édition de la présentation d'art Contemporeines, qui à l’invitation de l’artiste rouennaise Jennifer Mackay a investit l’espace de l’ATELIER 160 du 23 mars au 2 avril 2017 au 160 rue Beauvoisine à Rouen.


C'est à cette occasion, que j'en ai profité pour visiter la belle ville de Rouen, découvrir l'univers de Jennifer Mackay qui pour l'édition 2 s'est entouré des artistes plasticiennes Joëlle Bondil et Anne-Laure Maison.

Anne-Laure Maison

Jennifer Mackay

Joëlle Bondil

Pendant ces deux jours, je me suis perdue dans les nombreuses petites rues pour aller à la recherche des collages d'Anne-Laure Maison qui est intervenue dans l'espace Urbain pour l'occasion.

Anne-Laure Maison

Egalement, j'ai pas mal eu les yeux levés vers le ciel pour observer tous les détails de l'architecture atypique des maisons rouennaises : à colombages ou parfois avec de magnifiques couleurs que je n'ai pas l'habitude de voir.

Après mes balades, j'allais retrouver l'équipe de DiverZarts et Jennifer Mackay à l'ATELIER 160. Si vous êtes non loin de Rouen, je vous conseille d'aller à leur rencontre. 


La présentation d'art Contemporeines se termine le 2 avril prochain. Cette semaine l’équipe de DiverZarts vous accueillera du jeudi au dimanche de 11 heures à 19 heures et Jennifer Mackay vous recevra sur rendez-vous les autres jours (contact atelier : 06.29.85.43.94) ou allez au finissage qui aura lieu le samedi 1er avril à partir de 18 heures.

La présentation d'art Contemporeines est à voir ! Il s'agit d'un projet qui a été conçut par DiverZarts : c’est repérer des plasticiennes, prendre le temps de la rencontre, de l’échange, d’interroger leur vécu comme leurs pratiques artistiques et le lien éventuel entre les deux.

C’est aussi le choix d’exposer des plasticiennes dont la force est leur parcours artistique non linéaire et dont l’une de leurs particularités est d’interroger le déséquilibre.

Par ailleurs et individuellement :
  • Se posent-elles la question d’un univers artistique dit « féminin » ?
  • Ne se posent-elles pas cette question ?
  • Qu’en pensent-elles ? Cela apparaît-il dans leur production ? Si oui comment ?
  • Cherchent-elles les frontières, les transversalités, les zones floues qu’il s’agisse du genre et/ou de la démarche artistique ?
Je vous laisse découvrir ma balade rouennaise en photos et si vous allez à l'Atelier 160, laissez moi un commentaire en dessous pour me dire ce que vous avez pensé de Contemporeines.





A bientôt !